Aliments essentiels & sensations

L'art spontanée de la cuisine Créative

Ce qui est bon, savoureux et énergétique, se consomme sans excès.
Il y a à se défaire de tous les aliments transformés, lourds, apauvris...
qui nous maintiennent en carences et addictions.

Le mode d'alimentation présenté sur cette page est végétalien excepté l'option Œufs Bio. C'est une alimentation des plus éthiques possibles, simple et rapide à préparer, profitant des saveurs d'un maximum d'aliments frais. Répondant aux besoins essentiels sans aucune idée de privation, cela évite naturellement les excès d'ingrédients (sucre, sel, graisses saturées...) et réduit drastiquement tous les polluants (ajouts d'ingrédients texturant ou masquant, et autres matières chimiques de l'agro-industrie, dont les pesticides*...).

2 sources d'inspirations sont la cuisine méditerranéenne et la cuisine indienne que nous pouvons compléter avec certaines recettes typique de la cuisine grecque, libanaise et turque : houmous et falafel, baba ganoush, tzatziki et taboulé... Elles sont toutes plus faciles à préparer que vous pourriez le penser.
Mais soulignons en particulier l'ingéniosité de la cuisine indienne qui sait marier les épices, le salé-sucré, est délicieuse sans être lourde, et très majoritairement végétarienne.

Voyez d'autres sources par le wiki Ekopedia : Alimentation - Végétarisme - Végétalisme.

Les résultats d'une alimentation végétalienne

L'alimentation végétalienne (ou végétarienne) est une cuisine des plus variées, tout en demeurant plus facile à réaliser qu'à l’accoutumé.

Adopter un régime végétarien et même bio vous coûtera moins cher que d'acheter de la viande !

__________________________________________________________________________________________

Les résultats d'une alimentation végétalienne (ou végétarienne avec l'option Œuf Bio) sont :

  • un délice de saveurs simples, sans même besoin d'aucune sauce
  • un soutien énergétique réel du corps, sans alourdissement, sans problème digestif
    (habituellement la digestion d'aliment issu d'animaux fait dépenser plus de 30% rien que pour le processus de digestion)
  • retrouver notre poids corporel idéal par le peu de matière grasse toxique (toutes les graisses étant végétales et mono-insaturés)
     
  • le moins possible de produits chimiques et/ou importés, le moins d'additifs
  • le respect du minimum d'éthique (au sujet du bien-être animal ET de l'exploitation des terres étrangères)
     
  • facile et rapide à préparer (dont en avance pour plusieurs jours au frigo, avec possibilité de recomposer, raccommoder de compléments frais, épices...)
  • pour un coût au porte-monnaie réduit ou équivalent (bien qu'ayant une base de céréales Bio, les légumineuses et légumes étant Bio si possible)

ASTUCE DE CUISINE

ASTUCE DE CUISINE : pour manger des aliments sains, savoureux et pas cher :

  • cuisiner avec une cocotte-minute car il est simple et inratable de faire des ragoûts en 30 minutes.
  • la cuisine à la vapeur reste une référence pour conserver les bienfaits des aliments. Mais on gagnerait à privilégier de plus en plus l'alimentation crue (= crudivorisme, appelé également « alimentation vivante » ou « hygiénisme »).
     
  • la cuisine au Wok ou à défaut à la poêle permet d'incorporer les légumes selon leur temps de cuisson (= aliment du plus humide au plus sec), et d'expérimenter aisément tout accommodement.
     
  • les salades composées (salade, légumineuse, multiples légumes coupés, olives, cornichons, citron... ) puisqu'elles rassemblent un maximum d'aliments frais et crus, représentent la principale clé d'une alimentation vivifiante, et facile à faire (et à varier) en 10 min.
  • les jus de cuisson de légumes, et ceux de légumineuses (Bio) composent d'eux-mêmes d'excellentes soupes (ex. idéal avec les lentilles).
     

Quelques détails :

  • l'avantage de la poêle est que les légumes façon "ratatouille" font une garniture d'huile + légumes + sauce idéale pour accommoder au choix tout plat de céréale et/ou légumineuse, et/ou salade composée !
  • pour les céréales, pates, etc. n'ajoutez de l'huile qu'une fois la cuisson achevée et l'eau égouttée ! Ce qui vous fera économiser l'huile (et évitera d'en déverser dans l'évier).
  • incorporer les épices vers la fin de cuisson, afin qu'elles infusent sur les divers aliments, tout en gardant leur distinction subtile
  • En général, il est inutile d'ajouter des matières grasses. Par exemple : avec des pommes de terre vapeur comme avec les salades, posez simplement sur la table : huile d’olive, beurre, sel, poivre... et chacun en fait usage comme il le veut. Avec ce principe inutile d'ajouter, à la cuisson, du beurre dans les haricots verts... Et cela aura pour avantage de mettre en valeur (= prendre conscience) les aliments simples, lors de l'assaisonnement frugale.

Manger végétalien : où trouver les éléments vitaux ?

En envisageant un changement de notre alimentation, il n'est pas question de s’affairer à mesurer les apports (le ferait-on en pleine nature ?) ou encore de concevoir un "régime". Il suffit simplement de réveiller peu à peu nos sens, à mesure que nous parvenons à une alimentation variée, fraîche, gustative, rassasiante sans plus être alourdissante.

Si les mises en garde des institutions officielles vous inquiètent malgré les multiples expériences personnelles et prolongées (dont de sportifs recordman, en exemple : le plus vieux marathonien - 101 ans - étant végétalien) vous pouvez complémenter avec d'AUTRES aliments végétariens.
Considérez le nombre de sportifs recordman (tout domaine, dont des marathoniens et culturistes), ou encore toute la floppée d'artistes et acteurs américain qui ont opté pour cette alimentation durant leur carrière où vous les avez appréciez Clin d'œil. Et chaque jour, nous pouvons voir les témoignages de maintes internautes qui mangent ainsi depuis leur naissance, ou d'autres qui ont pu expérimenter les bienfaits de ce changement alimentaire depuis ces 10-15 dernières années.

Il est à signaler clairement que c'est en nous alimentant des produits industriels - tel que disposés actuellement - que nous sommes maintenus en carence. L’industrie et ses longues distances nous privant des aliments vitaux en raison des procédés de raffinage, de stérilisation, et du manque de soleil. Rien de ce qui est conçu à l’échelle industrielle ne suffit à nous combler. On "alimente" l’homme civilisé, mais on ne le nourrit plus.

 

C'est pourquoi l'approche de cet article repose sur une base de céréales complètes, fruits et légumes frais ET mûrs.
Autrement dit : les aliments les plus vivants, frais, non transformés, variés, de qualité, qui seront également appréciés pour leurs fines saveurs, ce qui permet de manger de manière mesurée en nourrissant la totalité de nos sens *.

Rappel : plus nous prenons haut dans la-dite "chaîne alimentaire", plus il y a concentration de pesticides. De là l'avantage de tout ce qui est végétal.
▶ En combinant les légumineuses et les céréales complètes (ou en les mangeant dans une même journée) vous aurez également toutes les protéines complètes nécessaires, et idéalement assimilables ; et vous vous sentirez absolument rassasiésans la sensation de lourdeur lié habituellement à la viande.

voir les féculents

Question des glucides lents et rapides

Les glucides sont les nutriments énergétiques qui fournissent l’énergie standard à toutes les cellules de notre organisme, notamment les cellules cérébrales. Cette énergie c’est le glucose.

Notre corps peut stocker beaucoup de lipides. Il ne peut pas stocker beaucoup de glucides. Les glucides sont stockés sous forme de glycogène dans notre foie et dans nos muscles. Cette réserve d’énergie nous permet de « fonctionner » pendant des heures, pas pendant des jours.

L’alimentation d’une personne lambda est bien souvent trop riche en féculents (comme le riz ou les pâtes, mais également les pommes de terre) et trop pauvre en légumes (et en tubercules, légumineuses). Cette personne a donc tout à y gagner de mieux équilibrer la part de ces deux grandes catégories d’aliments, car les légumes sont nutritionnellement très riches, avec beaucoup de vitamines, d’antioxydants et de nutriments, tandis que les féculents sont principalement des pourvoyeurs de glucides, qu’ils soient complexes ou non.

----------------------

Mais à bien considérer que les céréales sont des sucres-lent et donc demeurent des sucres - que nous avons déjà en surplus, caché dans la grande majorité des produits industriels - il est intéressant d'envisager de ne pas en faire une base quotidienne, mais d'alterner avec des grandes salades composées (avec quelques légumineuses pour les protéines), rassasiantes et fraiches.

Partez surtout du fait qu'une alimentation carnée est Trop riche en protéines ! - trop et de mauvaise qualité ! - il n'y a donc aucune raison de nous focaliser avec crainte sur un prétendu "manque de protéines", puisque les protéines de meilleurs qualités sont contenues dans multiples autres aliments végétaux insoupçonnés (légumineuses, graines germées, amandes, noix, soja Bio, algues telle Spiruline, Chlorella, etc.).

Pour la vitamine B12 : algue Spiruline et algue rouge Nori, levure de bière, « laits » végétaux, jus de fruits, céréales de petit déjeuner, suffisamment enrichis en B12. En éviter la cuisson pour moins de perte. Et en option : oeuf bio.

Il serait de bon ton d'officialiser l'IMPORTANCE d'aliments arrivés à maturation et gorgés de soleil, l'énergie solaire étant un élement primordial pour la vie en général, on peut comprendre que cela se répercute même dans la saveur et toute la vitalité emmagasinée dans les aliments.

_______________________________

*En guise d'introduction au plaisir des sens - vous pourriez adapter les dires de l'ami Épicure (qui, contrairement au contre-sens communément admis, ne prône aucunement de "profiter de la vie en s'en mettant plein la pence") ici à appliqué aux goûts et saveurs : http://fr.wikipedia.org/wiki/épicurisme

« Le but de l'épicurisme est d'arriver à un état de bonheur constant, une sérénité de l'esprit, tout en bannissant toute forme de plaisir non utile (prolongé ou non).
[...] L'épicurisme professe que pour éviter la souffrance il faut éviter les sources de plaisir qui ne sont ni naturelles ni nécessaires. Il ne prône donc nullement la recherche effrénée du plaisir, comme beaucoup le pensent à tort.
 »

Manger naturel !

Légumes de saison et biologiques locaux :

De tous vos achats alimentaires, mettez en grande priorité les produits du marché (choisissez les produits les plus locaux) ou en AMAP, producteurs de proximités...
La clé de toute bonne cuisine étant les ingrédients en eux-mêmes, les produits locaux - de part leur maturation possibles - ont un meilleur goût. Pour contre-exemple, les tomates d'Amérique du Sud en Décembre ont très peu de goût. Elles sont dures et aqueuses. Inutiles.

Pour les légumes autant que pour les fruits, nous comprenons désormais que pour toutes les raisons écologiques nous devons nous tourner vers ces produits locaux et privilégier les produits de saison et au maximum la qualité Bio (= naturelle). Cela autant pour un vrai goût et une qualité nutritionnelle supérieure (= maturité, vitalité, prise de l'énergie du soleil...), plutôt que de céder à de la quantité de l'industriel, insipide sans vitalité et envahis de produits chimiques.

Les avantages pour le porte-monnaie sont :

  • les aliments de saison ont l'avantage de prix souvent plus attractifs et de meilleurs qualités gustatives (ce qui évite les achats supplémentaires, condiments, grignotages, etc.)
     
  • éviter les grandes surfaces c'est éviter les tentations de produits superflus
  • les aliments Bio - de part leur culture moins intensive et leur arrivée à maturation - contiennent moins d'eau que les aliments produits de façon conventionnelle. Résultat : à la cuisson, les légumes se réduisent moins, et vos plats ne sont pas gorgé d'eau ; on imagine qu'à l'achat le prix au kilo est plus rentable (même si quelque peu plus cher) pour le Bio que pour le conventionnel.
     
  • les aliments Bio étant plus rassasiants ET gustatifs, par une discipline de vie (concentration des sens alliés au plaisir fin), il est facile de nous contenter d'une quantité moindre qu'avec des produits industriels.

voir la liste et origine des aliments : Plante_utile , les légumes d'importation ,

 

Légumes copieux par l'association de textures :
Choisissez des légumes avec de la "texture" tels courges, choux, pommes de terre, champignons, aubergines, betteraves et combinez-les avec des légumes verts plus légers tels que les épinards et les poireaux, ainsi que des légumes rouges savoureux : poivrons et les tomates.

 

La satiété et la densité des légumineuses :

Incorporez des légumineuses (lentilles, pois cassés, haricot rouges, poids chiches...) avec une quantité choisie soit comme agrément d'un plat de céréales-légumes soit en aliment second de satiété (1/3 légumineuses + 2/3 céréales complètes).

Comme les recommandations de l'Ayurvéda ou du Zen l'indique :

 

Consultez la page suivante pour notre DOSSIER complet et fournis sur l'alimentation :

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 11/01/2016