Refaire pousser des restes de légumes (vidéos intégrées)

source 1 : http://www.alsagarden.com/blog/planter-les-epluchures-et-restes-de-legumes-pour-les-faire-repousser

source 2 : http://lesbrindherbes.org/2014/02/20/planter-ses-epluchures-de-legumes-pour-les-faire-repousser/

Chaque année, plusieurs millions de tonnes de gaspillage alimentaire sont générés, et seulement 3 % de ce gâchis est détourné vers le compostage. Les déchets alimentaires sont vite expédiés aux ordures, or il existe de nombreux légumes et fruits capables de se re-développer grâce à leurs propres restes. En effet, faire repousser des légumes à partir de leurs épluchures ou restes peut sembler étonnant voire même surréaliste, pourtant c’est toute à fait possible ! De plus, cette astuce écolo, vous permettra aussi d’alléger sensiblement votre portefeuille. Bien entendu, il y a l’art et la manière, sans compter que le légume « mère » doit être suffisamment sain et « beau » pour que le légume « enfant » soit également de bonne qualité. Voici une petite liste des légumes qui repartent avec une simple épluchure ou une « chute » : 

Planter les épluchures et restes de légumes pour les faire repousser ! (1)

Si vous avez d’autres idées, si vous connaissez d’autres légumes ou fruits capables de repousser à partir de leurs restes, vos commentaires sont bien entendu les bienvenus !

Les poireaux, et le fenouil : L’idée est de repartir de ce qui devrait normalement finir au vide ordures : la partie blanche « racineuse ». En positionnant la racine dans un récipient en verre avec un fond d’eau et une bonne luminosité, la partie verte devrait recommencer à pousser. Veiller à changer l’eau au moins 2 fois par semaine.

Le céleri, le chou (et le choux chinois) ainsi que la romaine : Sur le même principe que les poireaux et le fenouil, il suffit de mettre la partie inférieure de ces légumes dans un récipient avec de l’eau de façon à plonger les racines dedans. Attention, il faut asperger régulièrement les feuilles car sinon elles se déshydrateraient.
Des nouvelles petites racines devraient commencer à repousser après quelques jours. Au bout de 3 semaines, lorsque des petites feuilles commenceront à repousser, il est alors temps de transplanter la « racine » en pleine terre. A noter que l’étape de l’eau n’est pas indispensable, il est tout à fait possible de replanter directement la partie basse du légume dans la terre, tout en prenant garde de garder un sol très humide.

La laitue romaine : Coupez la partie de la laitue que vous comptez utiliser et laissez à peu près 5 cm à partir de la base de la plante. Le cœur de la laitue peut maintenant être mis dans l’eau et de nouvelles feuilles apparaitront. Les feuilles extérieures mourront et devront donc être retirées. Vous pouvez également planter vos cœurs de laitue directement dans votre potager pour les cultiver.

Planter les épluchures et restes de légumes pour les faire repousser !

L’oignon frais : C’est un autre légume facilement cultivable à partir de ses restes. Sans l’éplucher, coupez simplement la racine de l’oignon (en prenant garde de laisser 2-3 cms au dessus des racines) puis plantez cette partie en terre à très faible profondeur, et humide. L’oignon repoussera en quelques semaines. Lorsque sa tige devient jaune, l’oignon est prêt à être récolté. Attention, les oignons aiment les sols chauds et humides, en période hivernale, ils poussent très bien dans des pots à l’intérieur en leur proposant un bon ensoleillement.

L’ail : Il suffit de laisser germer une gousse d’ail et de la replanter, germe vers le bas. Ainsi, la plante va s’enraciner et produire une nouvelle tête d’ail ! L’avantage de l’ail reste qu’il est auto-suffisant, au même titre que le gingembre. Avec une gousse d’ail, il est possible de refaire une tête complète systématiquement.

La carotte : Il n’est pas possible de cultiver des carottes à partir de restes de carottes, par contre vous pouvez faire pousser les feuilles de carottes. Ces feuilles sont comestibles et peuvent également former une belle plante. Coupez la carotte en laissant 5 cm entre la base et les feuilles. Il suffit de garder l’extrémité avec la fane et plonger la partie orange dans un récipient peu profond d’eau. Les fanes vont continuer de pousser et la carotte sera prête à être replantée.

Planter les épluchures et restes de légumes pour les faire repousser ! (2)

La pomme de terre (ou Topinambour) : Lorsque les pommes de terre commencent à germer, notre premier réflexe est de les jeter. Or, ces germes peuvent justement vous servir à cultiver vos propres pommes de terre. Pour cela, coupez vos pommes de terre en deux ou trois morceaux avec quelques germes sur chaque partie. Laisser ces morceaux à l’air libre et température ambiante, un jour ou deux. Ce « temps de repos » évite que les morceaux pourrissent dans la terre. Avant de les replanter, s’assurer que le sol est riche (le compost est l’idéal pour des plantations de pommes de terre). Puis plantez chaque morceaux dans un terreau humide, dans un trou d’environ 20 cms et recouvrir de la moitié seulement. Arrosez régulièrement et bientôt de nouvelles pommes de terre pousseront. Dès que les feuilles sortent, ramener de la terre autour, afin de solidifier la pousse. Avec une peau, voici le processus en image

Ceux qui font du compost s’en sont déjà peut-être rendu compte, la pomme de terre renaît de ses épluchures. Si l’on peut prendre une pomme de terre germée pour la replanter et refaire d’autres productions, il en va de même avec son épluchure (si celle-ci est également germée).

Les restes de topinambour sont très vivaces et redonnent vie à la plante très rapidement. Il suffit de les repiquer comme pour la pomme de terre.

Les champignons : Bien que difficiles à cultiver, il est néanmoins possible de faire pousser ses champignons grâce aux restes. Pour cela ôtez la tête du champignon et plantez la tige dans la terre laissant le haut au dessus de la surface de la terre. Une nouvelle tête de champignon apparaitra si le champignon est cultivé dans en endroit à l’abri du soleil et dans un substrat frais et humide.

 

Le céleri : Mettez le bas d’une tige de céleri dans de l’eau et la souche devrait se mettre à repousser. Après trois jours à faire trempette, transférez la pousse dans de la terre bien nourrissante.

 

La citronnelle : Cette plante aromatique peut repousser d’elle-même, si l’extrémité est plongée dans l’eau. Lorsque les racines sont visibles, il suffit de replanter la petite pousse pour qu’elle renaisse à nouveau. Simple : coupez la tige de citronnelle en morceaux plus ou moins longs, disposez-les dans de l’eau et attendez que des racines se mettent à pousser. Après ça, il suffit de les placer dans de la terre et de les regarder s’épanouir

Plus exotiques...

L’avocat : Il ne s’agit pas là de la peau mais du noyau.. Bien le nettoyer et le sécher au moins pendant 2 à 3 jours. Planter 3 cure dents autour du noyau (sans trop les enfoncer non plus). Déposer le noyau dans un verre rempli d’eau, de façon à ce que la partie bombée soit à l’air libre et la partie « plate » dans l’eau.

Au bout de deux semaines, le noyau va se couper en deux et une semaine plus tard (donc 3 au total), une racine apparaîtra, ce sera alors le moment de mettre le noyau en terre (racine dans la terre dans un petit trou qui laisse le haut du noyau à l’air). Il faut garder les cure dents de façon à ne pas abîmer le noyau. Au bout de 2 semaines les premières feuilles devraient apparaître.

Le gingembre : Rien de plus simple que de planter du gingembre. Il suffit de planter un petit morceau dans la terre, de l’arroser et des petits bourgeons devraient apparaître rapidement. Plantez votre reste de gingembre avec les bourgeons face vers le haut dans du terreau humide. Assurez-vous de choisir des rhizomes avec des bourgeons verts, ils auront de meilleures chances de grandir. Le gingembre est une plante tropicale qui aime la chaleur et l’humidité, mais devrait s’épanouir pleinement également dans votre maison. Les premiers bourgeons de la reprise apparaitront et les racines se propageront. Après 4 mois, vous pourrez effectuer vos premières récoltes à partir de la racine. Recouvrez la racine une fois avoir pris le nécessaire. Lorsque des petites feuilles poussent, attendre quelques jours, puis déraciner le tout : voici un nouveau morceau de gingembre. Petit plus, le gingembre est une jolie plante d’intérieur !

L’Ananas : Avec beaucoup de patience et un climat propice vous pourrez cultiver votre propre ananas. Pour cela, coupez le haut du fruit laissant 0.7 cm du fruit puis retirez le contenu. Laissez le « chapeau » sécher pendant quelques jours puis insérez-le dans un terreau humide et arrosez régulièrement. Si votre plante est exposée à un climat chaud et humide, vos premiers ananas apparaitront dans l’espace de deux ans. En attendant vous aurez tout de même une belle plante tropicale.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 22/01/2016