soutenir les Logiciels LIBRES

Pour un boycott des équivalents privateurs !

Pour contrecarrer les lobbys informatiques et la privatisation du Web, il est grand temps de passer sur un système OS Linux !

Comprendre la différence : Logiciel_propriétaire ou Logiciel_libre Clin d'œil

Les distributions Linux sont des logiciels libres, ce qui signifie que leur code de programmation est ouvert, disponible à tous, et surtout participatif : ils bénéficient de la participation d'internautes investis par passion à leur amélioration.
C'est gratuit, bien plus efficace (= utilisant mieux les ressources des ordinateurs, sans surplus de logiciels lourds) que Windows ou iOS, optimisant les capacités de votre ordinateur pour un rendu dynamique et clair.

J'ai moi-même été grand utilisateur de Windows durant plus de 15 ans, sans en faire la critique, m'arrangeant annuellement avec le formatage et la réinstallation de Windows...  mais Windows est très lourd et inclut nombre de petits logiciels complexifiés parasitant sa stabilité, il en va de même en y installant sans cesse des gadgets ou logiciels complémentaires, antivirus, freewares, etc.

A cela ajoutons que le fishing et la privatisation de vos données (par logiciels propriétaires) sont la priorité de ces mastodontes : Windows (dont Skype), Apple, Google (dont Gmail, G+, Chrome), Facebook, etc.

Nous avons TOUS intérêt à passer du côté des logiciels libres et soutenir ces projets afin d'éviter le fichage généralisé de la population par les logiciels propriétaires et garder la main sur nos avenirs non seulement dans le virtuel mais également dans le monde réel (prospective : numérisation des villes, internet des objets, etc.). L'alternative étant déjà disponible et avantageuse, répondant PARFAITEMENT aux besoins de tout internaute, de tout âge, et donc pour la grande majorité de 80%* des usagers d'un ordinateur (*estimation imagée en retirant les cas professionnels qui nécessient/imposent l'usage régulier de logiciels propriétaires).

Pourtant en France, moins de 3% des internautes sont sur un OS libre Linux...
Pensez à l'avenir de nos enfants : n'encouragez pas les firmes, ne leur donnez pas votre argent, cessez de leur faire de la pub.

estimation Mondiale
installation sur PC personnel
estimation Mondiale
installation sur Smartphone
estimation Européenne
installation sur PC personnel
estimation Européenne
installation sur Smartphone

super-ordinateur,
super-calculateur

Windows 92,77 %
Mac 5,12 %
Linux 0,95 %
Reste autre
iOS 55%
Linux Android 28 %
 
Windows 85 %
Mac 10 %
Linux 2 %
Reste autre 
??? Linux 95.2%
Unix 3.2%
Windows 0.6%

sources : forum.cuk.ch/viewtopic.php?f=2&t=8793
en.wikipedia.org/wiki/Usage_share_of_operating_systems

" Soyons clairs : les linuxiens sont peu nombreux. Beaucoup de gens n'ont même pas conscience qu'il existe autre chose que windows.
Maintenant il faut bien voir que les serveurs, les distributeurs sncf, les box, certains téléphones (android notamment) sont des linux ou des variantes proches de linux.
"
commentcamarche.net/forum/affich-19358361-combien-d-utilisateur-gnu-linux-dans-le-monde

Plus d'info sur LINUX : fr.wikipedia.org/wiki/LINUX

Le logiciel libre = open source

source : tempo.jmini.fr/tttv/opensource2.html

« Un logiciel open source réponds aux critères définis par l’Open Source Initiative qui garantissent la possibilité :

  • de libre redistribution
  • d'accès au code source
  • de travaux dérivés.

L’accès au code source (par exemple si celui-ci est lisible, dans le cas d’un programme constitué de script) n’en fait pas un logiciel open source.
De même, le fait d’être gratuit ne rend pas un logiciel open source et un logiciel open source peut être payant (mais le plus souvent c'est une simple invitation à contribution libre, sans aucune obligation).

Dans la pratique cela passe par l’utilisation d’une licence qui donne un habillage juridique fort. Par exemple si un développeur déclarait que son travail était libre de droit, soumis à aucune contrainte, un éditeur pourrait reprendre ce travail et faire payer les personnes qui l’utilisent. Les licences accordent des droits, mais précisent également les limites d'utilisation du programme et des sources. Sans entrer dans les détails, il existe plusieurs types de licences (pour des raisons historiques, mais aussi pour défendre des approches différentes). On distingue les licences «virales» qui forcent l’ensemble du travail à être distribué avec la même licence (typiquement la GPL), des licences «non virales» qui acceptent l’intégration du travail dans un logiciel non open source (par exemple les licences type BSD ou Apache).

Les projets open sources sont très variés et il est très difficile de les catégoriser précisément. Quelques critères peuvent servir :

  • l’existence ou non de communautés (de développeurs et ou des utilisateurs).
  • le fait d’être sponsorisé par une ou plusieurs entreprises/fondations.
  • le mode de développement du projet (la prise en compte des modifications de la communauté ou non).
  • la licence utilisée.

Sans entrer dans l’énorme polémique de la différence entre logiciel libre « free software » et « open source » qui n’intéresse que les spécialistes, on peut dire que les logiciels libres sont des logiciels open source particuliers: l’objectif recherché par le logiciel libre n’est pas le même et les contraintes plus importantes (certaines licences considérées open source par l’Open Source Initiative ne sont pas acceptable comme licence de logiciel libre par la Free Software Fondation). Malgré ces oppositions (non négligeables tout de même), les licences sont proches, le mode de fonctionnement et de développement est semblable et très différent du modèle des entreprises qui font du logiciel propriétaire. »

Les guides sur ce site

Vous trouverez de multiples Guides informatiques, vulgarisés pour installer le Linux de votre choix, à cette section :

http://econologie.e-monsite.com/pages/dossiers-informatique/guides-logiciels-et-installation

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 04/11/2015