ÉCONOLOGIE = l'écologie économe !

 Le terme « ÉCONOLOGIE » est un néologisme, une contraction entre « écologie » et « économie » ; cela consiste à trouver des moyens optimaux pour récupérer et fournir de l’énergie.

Dans ce site, nous en étendons le sens à tout ce qui permet d’économiser L'ÉNERGIE, il nous faut donc nous réapproprier :

  • la question de la relation "travail-temps-production" incluant toutes ses conséquences (autant sur le manque de temps pour étudier et agir en solidarité, que pour réduire les gaspillages, optimiser l'écologie, créer à 100%)
  • les techniques et savoirs de productions d'où la nécessité première de libérer du TEMPS pour NOUS LIBÉRER !
  • "nous libérer" revient donc à la question de l'usage de notre esprit, son exercice pragmatique et ses applications en cohérence
  • jusqu'à même nous rapprocher du principe d'énergie vitale et encourager à la respecter sous toute forme.

Tout ceci - remis en conscience - induit donc le respect de tous les écosystèmes imbriqués, du microcosme au macrocosme, et donc aussi toutes les formes de vie.

Cela revient à promouvoir une écologie profonde, radicale et positive, soit un tout autre choix de civilisation que celui actuel de l'empressement consumériste, allié à l'imposition pour 99% d'entre nous d'un emploi néfaste et dépourvu de sens... ce qui revient à une bonne moitié des emplois actuels (!). Nous vivons donc actuellement dans un paradoxe suicidaire, celui d'une course à la "croissance" (traduisons : profits des ultra-riches), impliquant spéculations, exploitations, pillages, SURproduction et gaspillageS.

Cette "croissance" dont on nous rabâche les oreilles n'est qu'artificielle et mensongère, elle est hors-sol (95% des échanges monétaires mondiaux ne sont qu'un jeu d'échange qui ne concerne pas l'économie réelle, concrète) ; mais il y a bien une "croissance économique" : celle des ultra-riches... à coût de spéculation, paradis fiscaux, et surtout de ce qui est désormais dévoilé comme l'Argent-Dette (= monnaie scripturale - ligne d'écriture sur ordinateur - qui demande un remboursement d'intérêts : chose impossible par la simple logique).

Cette "croissance" dite économique (justement dans le sens financier du terme) est TOTALEMENT déconnectée des réalités de la NATURE, ses conséquences bien tangibles pour le "tiers-monde", le deviennent de plus en plus pour le monde occidentalisé ; perdurer dans l'extractivisme va contre l'Essence même de toute Vie sur Terre.

Alors, lorsque nous parlons d'écologie, il faut comprendre qu'il ne s'agit pas de "défendre l'environnement" mais bien de réintégrer le véritable sens de la vie : celui de Notre propre nature étendue, en nous déconditionnant de l'illusion de séparation avec toute chose.

Cette perspective INTÉGRALE invite donc à la remise en question pragmatique de nos modes de vie. Ceci partant de la maîtrise (ou plutôt la transcendance) de nos désirs par une relation aux plaisirs simples, résilients, nutritifs, épanouissant, puis s'étend à l'environnement local dans la recherche et l'expérimentation d'innovations biologiques ou technologiques réellement économiques (= au sens propre !) pour enfin s'étendre à l'échelle mondiale, dans un réel partage des BIENS SAVOIRS (et des Communs).

Ce changement de paradigme n'est pas linéaire, cette Transition Globale se passe simultanément à multiples échelles et plans du Réel, les un(e)s pouvant aider à l'émergence des autres. Nous aimons la vision écosystémique : percevoir le monde en de multiples imbrications, hors de toutes frontières, dans d'infinies intéractions,

Nous devons ILLUSTRER au mieux ce changement de paradigme (équilibre, coopération, synergie, émergence, curiosité, création et ingéniosité) afin qu'il ne se trouve plus opposé aux résistances normatives (et aux muliples réactions de l'humain conditionné) qui défenderaient encore ce système ancien (= actuel et mondial) basé pourtant sur le gaspillage orgiaque et la prédation (= domination de toute chose), mode qui ne correspond en aucune façon à l'Humain épanoui et serein car se sachant/sentant connecté.

_________________________________________________________________

 

Des compléments :

Le plan du site est en 2 parties :

Logo
Plan du site : les Contenus

Plan du Site ÉCONOLOGIE : les sections des contenus.

Habitat
Plan du Site : les outils et projets

Plan du Site ÉCONOLOGIE : les outils et projets Web

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 26/11/2015