Distinguo : Amour et Affection

Intro sur l'individualisme...

Les individualistes, que l'on croit à tort indépendants, sont en fait dans une situation où ils ne savent pas reconnaître leurs désirs et leurs besoins personnels. De ce fait, ils demandent aux autres de les combler pour eux (quand ils ne volent pas carrément l'énergie). Ils sont en fait hyper-dépendants mais comblent leur dépendance en mangeant égoïstement tout ce qui se trouve à leur portée comme une boulimie maladive qui ne les comble jamais car ils cherchent sans cesse à l'extérieur ce qu'ils sont incapables (et/ou ne font pas l'effort) de se donner à eux-mêmes.

Il y a une distinction qui m'a beaucoup aidé pour faire le tri dans mes émotions et redécouvrir partiellement ma liberté.

La distinction entre 
Affection et Amour
L'amour peut avoir les traits de l'affection mais l'affection ne sera jamais aussi profonde que l'amour.

Ce qui les distingue c'est la condition.

Les caractères de l'affection.

L'affection est conditionnelle. Beaucoup de couples aujourd'hui se basent sur l'affection. Alors quand l'un ne reçoit pas ce qu'il veut de l'autre, il se met en colère, et l'autre lui dit "moi non plus je ne reçois pas ce que je veux" et les disputes éclatent, les séparations ont lieu parce qu'aucun des deux partis ne prend la responsabilité de ses désirs et ses besoins propres et demande à l'autre de le faire pour lui. En affection, les désirs et les besoins de l'individu ont la priorité sur le respect de la liberté de l'autre. 

L'affection se tarie et ne nourrit pas l'esprit, elle ne fait que venir et partir sans cesse, c'est un commerce énergétique entre deux forces vitales. 

Il n'est pas rare que dans un jeu affectif, l'une des deux personnes se nourrisse plus de l'autre que l'autre ne se nourrit d'elle. Le terrain affectif est celui du vampirisme énergétique
Celui dont la force vitale est ainsi malmenée sera d'autant plus sensible aux situations stressantes, son système immunitaire s'affaiblira ainsi que sa vivacité d'esprit, l'amenant généralement à flirter avec ses émotions les plus basses voire à sombrer dans un cycle dépressif. Cette spirale descendante le rendra d'autant moins suceptible de répondre à la demande affective de son conjoint et les tensions se multiplieront.

Les caractères de l'amour.

En amour, le respect de l'autre est primordial. Et si deux personnes peuvent se respecter sans mépriser leurs désirs et leurs besoins individuels, elles s'aiment. Elles s'écoutent mutuellement et elles peuvent progresser ensemble. 

L'amour pour soi, c'est le respect de nos désirs et de nos besoins personnels (en particulier le besoin de liberté en ce qui me concerne). Si on peut faire cela pour nous-même, écouter les besoins de notre corps, de notre esprit, sans porter de jugement, alors on peut écouter et respecter les besoins des autres sans leurs porter de jugement. On peut aimer. 

Respecter notre liberté d'être tel que l'on est, c'est respecter la liberté des autres d'être tels qu'ils sont.

L'amour que l'on se donne à soi, les autres le reçoivent aussi inévitablement. C'est une énergie exponentielle qui nourrit le corps et l'esprit.
C'est aussi le seul moyen que nous avons de nous dépétrer des spirales de l'affectivité et de guérir des blessures qu'elles nous causent.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 06/04/2014