Le cas TF1... qui se dédie à la "culture" [vidéo]

Le groupe TF1

source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Groupe_TF1

Le Groupe TF1 s’est construit autour de la privatisation en 1986 de la chaîne éponyme TF1. Le groupe audiovisuel, détient à 100 % les chaînes LCI, NT1, Ushuaïa TV, Histoire, HD1 et de TV Breizh, 80 % de TMC , 50 % de Série Club et 100 % de l'édition française de presse gratuite, Métronews).

Même si l’audience est en baisse pour la plupart des chaînes de télévision française, TF1 reste la chaîne la plus regardée en France depuis 1987, année de sa privatisation. Lors de l'année 2007, TF1 parvient même à réaliser l'intégralité des 100 meilleures audiences.

[...]

Chiffre d'affaires

  • Les revenus publicitaires représentent 59,7 % du CA du groupe TF1 SA (pour une part du marché publicitaire de 54 %)
  • l'édition et la distribution représentent 13,5 %
  • la télévision numérique 12,9 %
  • les chaînes thématiques 12,2 %
  • la production et les droits audiovisuels 3,5 % (source rapport d'activité du groupe TF1)

 

Capital

TF1 SA est cotée à la bourse de Paris.

Le capital de TF1 SA majoritairement détenu par le groupe Bouygues (43,7 %) et réparti entre : Manning and Napier Advisors (10,13%), First Eagle Investment Management (>5 %), Putnam Investmet Management (4,95 %), Sanford C. Bernstein (4,70 %) et les salariés du groupe (7.2 %). Les 0,01 % restants sont détenus en autocontrôle.

En le capital est détenu par Bouygues à hauteur de 43,7 % des parts, les salariés du groupe TF1 possèdent 7 %, Artisan Partners Limited Partnership a 5,06 %, en:First Eagle Investment Management 4,9 % et Autocontrôle 0,05 %.

Le groupe TF1 employait 3 990 personnes dont 3680 CDI en 2012.

TF1 : Budget, chiffre d'affaires et résultats

source : https://fr.wikipedia.org/wiki/TF1

Le budget de la société nationale de programme TF1 était de 1,18 milliards de francs en 1979 et de 2,5 milliards de franc en 1986 avec un résultat déficitaire de 85 millions cette même année. Son financement était assuré pour 40 % par une part de la redevance audiovisuelle et pour 60 % par les revenus de la publicité de marque diffusée sur son antenne par la Régie française de publicité. Depuis le 1er janvier 1987, TF1 ne perçoit plus la redevance et n'est plus financée que par la publicité commercialisée par sa régie TF1 Publicité.

En 2011, le chiffre d'affaires de TF1 S. A. est de 2 619 millions d'euros, le résultat net étant de 186 millions d'euros. En novembre 2012, le groupe annonce un chiffre d'affaires de 2 620 600 €, mais une perte nette de 5,9 millions d'euros sur le troisième trimestre et un plan d'économies. Alors qu'en 2013, malgré un chiffre d'affaires du groupe TF1 qui s’effondre, passant d'environ 2 620 à 2 085 millions d'euros, soit une baisse de près de 20 %, le résultat net du groupe n'est plus déficitaire, et avoisine les 152 millions d'euros.

Pendant les plus grandes audiences, TF1 peut demander de 95 000 euros (diffusion de Pirates des Caraïbes, le 28 août 2011) à 185 000 euros (match France/Honduras pendant la Coupe du monde de football 2014, le 15 juin 2014) pour 30 secondes de publicité.

1987 : le cas de la privatisation de TF1... déclarant se dédier à la "culture"

Après l'annonce de la privatisation de TF1 en 1987, plusieurs groupes de presse se portent candidats pour l'achat de la chaîne. Autour d'une table de jeu, énumération des acheteurs possibles de TF1. Robert HERSANT. Jean Luc LAGARDERE, Jérôme SEYDOUX. Jacques RIGAUX.

édito de l'extrait vidéo ci-dessous du documentaire "Fin de concession" : "Dans cette investigation du journaliste Pierre Carles, on voit comment TF1, première chaine d'état en France, a été concédée au groupe Bouygues, sur la base de fausses promesses et de connivence entre les membres du gouvernement, des medias et des grandes entreprises des elites.

Etienne Moujotte, Bernard Tapis, François Leotard ont été les principaux acteurs qui ont vendu, aux élites, ce qui appartient aux français. On sait tous depuis la privatisation de TF1 à quel point cette chaine a oeuvré pour abrutir, pervertir et égarer les français, les pousser à consommer, et pour leur mentir à propos de tout."

Voici pour le détail de l'évolution de la chaîne : https://fr.wikipedia.org/wiki/TF1

Nous l'intégrons ci-dessous en zoomant sur la partie Controverses, avec ces passages successifs, particulièrement intéressant :

---------------

Le cas J.P. Pernault qui est membre du Conseil d'administration de TF1 : https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Pierre_Pernaut

Bouygues entourees de ses grandes journalistes au service du capital

La télé, Bouygues s'asseyait dessus, entourait des "grandes journalistes" au service du Capital.

  • "Télé-réalité":

2001, marque le retour au pragmatisme et aux fondamentaux. À la suite du succès de Loft story sur M6, TF1 signe un accord d'exclusivité avec Endemol pour avoir l'exclusivité de leurs émissions de télé-réalité94 comme Star Academy, ou Fear factor ; c'est la fin de la "Quête de sens".

Les jeux, la téléréalité et les très nombreuses séries, le plus souvent d'origine américaine, sont souvent en ligne de mire dans ces critiques, la chaîne privée faisant le choix de délaisser les émissions à caractère culturel qui font statistiquement moins d’audience : Secret Story est bien plus populaire que C dans l'air sur France 5, par exemple. Des programmes de divertissement font régulièrement l'objet de polémiques comme Y'a que la vérité qui compte (aujourd'hui arrêté) ou Confessions Intimes pour leur caractère racoleur et la mise en scène qu'elles font de la vie privée des personnes qui y participent.

 
Audiences tf1 fr2 fr3 m6

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 11/02/2016