Notre système économique est incompatible avec qui NOUS sommes

source : http://www.zoupic.com/2012/10/14/notre-systeme-economique-est-incompatible-avec-qui-nous-sommes

Hier soir dans le cadre du colloque sur l’évolution de la Conscience, j’assistais à ma deuxième rencontre avec Erwin Laszlo, fondateur du Club de Budapest qui était en dialogue avec Andrew Cohen.

Suite à une incroyable déclaration appelée sentiment de l’Akasha “comment savoir si ma conscience évolue“, Erwin Laszlo nous a réuni par les mots, par la force de leur sens, par la vérité qu’ils transportaient. Un réveil, un éveil, une prise de conscience collective s’il en était besoin, que nous ne sommes qu’un, voici les premières lignes :

  1. Je suis partie intégrante du monde. Le monde n’est pas à l’extérieur de moi et je ne suis pas extérieur au monde. Le monde est en moi et je suis dans le monde.
    Original : I am part of the world. The world is not outside of me, and I am not outside of the world. The world is in me, and I am in the world.
     
  2. Je suis partie intégrante de la nature et la nature fait partie de moi. Je suis ce que je suis dans ma communication et ma communion avec tous les êtres vivants. Je suis un Tout cohérent et irréductible avec le réseau de la vie sur la planète.
    Original : I am part of nature, and nature is part of me. I am what I am in my communication and communion with all living things. I am an irreducible and coherent whole with the web of life on the planet.
     
  3. Je suis partie intégrante de la société et la société fait partie de moi. Je suis ce que je suis en communication et en communion avec mes confrères humains. Je suis un tout cohérent et irréductible avec la communauté d’Humains sur la planète.
    OriginalI am part of society, and society is part of me. I am what I am in my communication and communion with my fellow humans. I am an irreducible and coherent whole with the community of humans on the planet.

 

L’héroïsme et le patriotisme, à partir du moment où ils s’affirment érigent des barrières entre moi et moi. La compétition et l’individualisme sont des armes de destruction massive en moi et avec mes pairs.

La preuve de mon action et de ma reliance avec mes semblables s’exprime par mon engagement à partager.

Le dualisme de Descartes, Gallilée et Newton nous a longuement séparé dans les apparences. Il a séparé l’Humain de la Nature alors que nous ne sommes qu’un, nous sommes la Nature et la Nature est en Nous.

A partir de cette compréhension, de ce ressenti profond que nous sommes les parties en apparence  séparées d’un même corps, la compétition est une arme redoutable de guerre entre moi et mon corps, entre mes semblables et moi.

 

Assez des apparences, assez de la dualité

Puisque nous sommes Un, je n’ai plus à avoir peur des personnes qui pourraient être mes concurrents, mes peurs sont simplement mes peurs de ne pas être assez bon, de ne pas “gagner” assez d’argent, de ne pas avoir “assez” si jamais..

Aujourd’hui, je dépose mes peurs liées à l’argent et à mon insécurité personnelle et m’engage à coopérer avec chaque Humain et avec les êtres vivants pour co-créer le monde, le réseau, le tissu de coopération nécessaire au fonctionnement de notre Corps commun et collectif.
Je vous invite à en faire de même, à déposer les armes.

Cette posture de l’intégrité est profondément incompatible avec un système économique qui encourage la concurrence et la compétition. Celle-ci (elle) vient remettre des barrières en permanence entre moi et mes confrères.
Cette posture de cesser la dualité est difficilement compatible avec la mentalité et l’enseignement transmis dans les pays en guerre, dans la politique de la peur, dans les écoles de commerce et dans les guerres de chapelle. Assez.

Être Humain, pour moi c’est reconnaître ma reliance et mon appartenance à ce monde comme part de ce monde.
Être Humain, pour moi c’est faire le nécessaire pour lever les barrières qui me séparent et m’érigent contre des parties de moi.
Il est temps.
C’est ce dont le Bouddhisme parle avec le mot : Inter-Être. C’est ce qu’Ubuntu veut dire : je suis parce que nous Sommes.

J’appelle au changement de regard, j’invite à regarder derrière les apparences de séparation pour retrouver, sentir, toucher et affleurer cette sensation, ce sentiment, cette certitude que nous sommes liés.

J’appelle à la création d’un système économique qui favorise, reconnaisse et encourage la coopération.
J’appelle et j’invite à la création d’un mouvement européen qui favorise l’économie du don.

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 02/02/2016